DJ-ImageSlider

  • maxresdefault.jpg
  • pexels-photo-57007.jpg
  • bandeau-V1.jpg
  • bandeau-V3.jpg
  • Bandeau-Nantes.jpg
  • nature-forest-industry-rails---Copie.jpg
  • Madagascar_spiny_forest_destruction_001.jpg
  • Paracetamol_acetaminophen_500_mg_pills.jpg

 

Chaire RITE : Risques et technologies émergentes,

de la gestion technologique à la régulation sociale

IMT Atlantique – (2015-2018)

 

La chaire RITE est née d’une volonté d’établir un débat public sur les questions émergentes liées au développement d’une « société du risque » et de développer l’interaction de la communauté scientifique et des acteurs politiques, économiques et citoyens de la Région des Pays de la Loire.

Lire la présentation du contexte théorique

 

1. Une approche interdisciplinaire

Portée par le département en Sciences Sociales et de Gestion (SSG) de l’IMT Atlantique, cette chaire privilégie une approche interdisciplinaire et s’appuiera largement sur les travaux développés par les autres départements de l’école. La sécurité des données pour le département Automatique, Productique et Informatique, la maîtrise des enjeux industriels, scientifiques et sociétaux liés au nucléaire et des risques induits avec SUBATECH (Mines Nantes, Université de Nantes, CNRS-IN2P3) et enfin, l’expertise en matière d’impact environnemental avec le Département Systèmes Énergétiques et Environnement (DSEE) - UMR GEPEA.

 

2. Actions et valorisation

Plusieurs actions sont déjà planifiées en ce sens :

-       les Journées Du Risque : journées thématiques sur les risques liés au nucléaire en 2016, les risques environnentaux en 2017, et sur les risques liés au numérique en 2018

-       les Soirées du Risque  : débats citoyens  sur des questions liés aux changements dans les organisations, la pollution des jardins familiaux nantais, l’usage du mail en entreprise.

-       des interventions lors de colloques

-       la venue d’intervenants prestigieux issus d’universités et de grandes écoles nationales et internationales

-       des publications d’ouvrages et d’articles

-       une valorisation dans la presse

-       une valorisation par l'intégration de ces thématiques dans les enseignements dispensés aux élèves ingénieurs de l'IMT de Nantes

 

3. Moyens financiers et humains

La Région Pays de la Loire, partenaire du projet, finance la chaire à hauteur de 380 K€ pour une durée de 3 ans.

L'équipe comprend : une enseignantes-chercheur qui pilote la chaire, 3 correspondants à l’IMT, une chargée de mission, des stagiaires, des professeurs invités.

 

4. Gouvernance

3 COPIL et 3 COP seront organisés sur la durée de la chaire afin d’évaluer et d’éclairer les orientations du projet, les actions de la chaire et de soutenir les discussions entre les partenaires

 

5. Objectifs

Au-delà de la variété des technologies et des risques couverts, le projet de chaire souhaite fédérer les acteurs en charge de la régulation des risques.

L’objectif de cette chaire est  de constituer une plate forme de connaissances au service du territoire reposant sur trois piliers : interdisciplinarité, collaboration (régionale, nationale, internationale) et culture scientifique, technique et industrielle.

L’enjeu est d’interroger les frontières et le partage de la gestion du risque entre les parties prenantes et les modalités de régulation du risque. En effet, l’émergence de nouveaux risques réinterroge leurs modalités de gestion et plus largement leurs types de régulation entre les pouvoirs publics, le savoir scientifique et la sphère citoyenne. Le partage des connaissances et des responsabilités sont au cœur des questionnements contemporains sur cette gestion du risque.

 CaptureDIA

 

Dans cette perspective, la chaire vise à :

  • Conduire le débat public sur la base d’interactions entre la communauté scientifique et les acteurs (politiques, économiques et citoyens) du territoire
  • Améliorer la cohérence d’ensemble des programmes de recherche actuels et futurs sur ces enjeux et leur visibilité.
  • Consolider l’approche interdisciplinaire de la thématique.
  • Mailler un réseau scientifique à l’échelle du territoire en développant les interactions et les collaborations avec les différents acteurs (cf schéma éco-système de la chaire).
  • Soutenir l’intégration de cette thématique dans la formation. Trois types d’actions sont envisagées :
    • Ouverture des journées thématiques et des causeries citoyennes aux étudiants des écoles/institutions partenaires,
    • Alimenter l’offre de formation dans le cadre des cursus spécialisés des ingénieurs. A titre d’exemple, dans le cadre des options STAR[1], NTSE[2], Management de la performance et des risques, GE[3] ….) et des masters internationaux dans les domaines de l’environnement, de la logistique, du nucléaire (PM3E[4], MOST[5], SNEAM[6]).
    • Innovations pédagogiques :

- Projets étudiants interdisciplinaires

- Numérique éducatif, quizz, jeux d’entreprises

- Etude de cas


[1] STAR : Systèmes et Technologies Associés aux Réacteurs nucléaires

[2] NTSE : Nucléaire, Technologies, Sûreté et Environnement

[3] GE : Génie de l’Environnement

[4] PM3E : Master of Science in Project Management for Environnemental and Energy Engineering

[5] MSc in Management and Optimization of Supoly Chains and Transport

[6] MSc in Sustainable Nuclear Energy – Applications and Management