Entreprendre une démarche d’éco conception d’un produit ou service, c’est inclure le paramètre environnemental  dans l’ensemble des composantes clés du projet. Des outils spécifiques permettent, à chaque étape du cycle de vie du produit ou service, de mesurer et de limiter l’impact environnemental au travers différents indicateurs. Cette approche s’étend à la gestion des projets informatiques. L’éco conception des logiciels permet ainsi d’optimiser les logiciels à chaque phase du cycle de vie et de maîtriser les coûts de développement et d’exploitation. Les premières initiatives sont prometteuses. Un nouveau tournant dans la gestion de projets informatiques ?

L’éco conception : des indicateurs environnementaux à chaque étape du cycle de vie du produit

 

L'éco conception est une approche globale et multicritère. Elle intègre le facteur environnemental lors de la conception d'un produit ou  service au même titre que les composantes économiques, techniques, et sociales et ce sans altérer le service final rendu.

L'éco conception vise à réduire l’empreinte écologique d'un produit ou service tout le long de son cycle de vie (fabrication, utilisation, transport, fin de vie) au regard de différents indicateurs environnementaux (consommation d'énergie, émission de CO2, pollution de l'air, pollution de l'eau...).

Cette démarche peut être conduite à l’aide d’outils spécifiques.  L'Analyse de Cycle de Vie (ACV) notamment permet lors des phases d'études de visualiser également les transferts ou déports d'impacts d'une phase à l'autre du cycle de vie ou d'un indicateur à l’autre.

L'éco conception des logiciels : un outil novateur dans la gestion de projets informatiques


L’éco conception des logiciels ou ingénierie logicielle durable est l’art de définir et développer des logiciels dont les impacts environnementaux, économiques et sociétaux positifs ou négatifs sont évalués, documentés et optimisés tout au long de son cycle de vie logiciel (architecture, développement, usage et fin de vie.) L’éco-conception des logiciels se définit à la fois comme un outil d’analyse et un ensemble de bonnes pratiques.

En effet, si l’empreinte environnementale des logiciels se caractérise à première vue de manière indirecte par le matériel sur lequel ils sont installés, l’influence directe des logiciels sur le matériel et plus largement sur l’environnement est POURTANT loin d’être négligeable : obsolescence ressentie, consommation électrique, ondes radios, énergie, ressources pour produire ou supprimer les logiciels, facteur de renouvellement prématuré d’un parc d’ordinateurs, etc.

L'éco conception des logiciels vise une rationalisation et une optimisation des logiciels pour pallier l’inopérabilité des logiciels liée à des mises à jour successives et/ou des évolutions matérielles, pour développer des logiciels au plus près des attentes utilisateurs et pour minimiser les ressources nécessaires (CPU, mémoire, disque, connectivité, consommation, …).

L’éco-conception, tout comme la qualité logiciel et la performance, conduit également à des gains de  productivité lors du processus de développement, de déploiement et de maintenance  et une maîtrise des coûts associés (coût de fonctionnement, coût d’évolutivité, énergie…).

L’éco-conception va prendre en compte :

 

L’éco-conception s’applique à chaque type et niveau de logiciel :